> Accueil » Vers la démocratisation du Camion Autonome

Vers la démocratisation du Camion Autonome

Vers la démocratisation du Camion Autonome

Découvrir d'autres thèmes

L’article sur les dangers de la voiture autonome évoquait les intérêts et l’avenir des véhicules à Intelligence Artificielle. Désormais, c’est les camions qui sont sujet à ces nouveaux algorithmes de Machine Learning.

Le secteur automobile, le plus touché par l’Intelligence Artificielle

L’automatisation du processus de fabrication des pièces de voitures est la plupart du temps, issue des algorithmes du Machine Learning. Tout d’abord par des robots qui effectuent des tâches répétitives et précises mais également par sa présence sous votre capot ! Depuis des années, on essaie de réduire les accidents de la route par la mise en place de toute sorte de procédé capable de complémentariser l’erreur humaine et d’accroître la sécurité : freinage d’urgence, régulateur de vitesse, aide au stationnement, détection de piétons…  Mais cela n’est jamais assez. Les chercheurs et concessionnaires sont en quête de fonctionnalités toujours plus intelligentes.

processus fabrication voiture

Parmi toutes ces avancées, il n’est pas rare de voir qu’elles ont été à l’origine de nombreux accidents notamment chez Tesla ou Uber. En voici quelques exemples :

  • Une voiture Volvo, testée par Uber, ne s’est pas arrêtée lorsqu’elle a détecté un piéton. Mais alors où était le système de freinage d’urgence ?
  • Accrochage d’une voiture autonome Google avec un bus.
  • Accident mortel pour Tesla avec une défaillance du système de pilotage automatique.

Le Camion Autonome, nouvelle découverte dans le monde automobile

Comme bon nombre de filles, je suis peu sensible aux émissions telles que DirectAuto ou AutoMoto. Cependant, il est intéressant de découvrir les avancées dans ce secteur et notamment dans l’IA. En effet, malgré le fait que les voitures autonomes ne soient visiblement pas encore au point, j’ai été surprise par le développement des camions autonomes par Volvo.

camion autonome

C’est dans une mine de calcaire, en Norvège, qu’ont été lancés les 6 premiers camions autonomes de Volvo. Ces derniers sont capables de charger et de livrer le minerai seuls. L’objectif étant de palier à la forte concurrence sur le marché et d’optimiser la compétitivité de la mine en question. Par la suite, ils effectuent donc le trajet de la mine au port à 5km par eux-mêmes et sans aucun conducteur !

Quels sont les risques de ces poids lourds 100% autonomes ?

Pour commencer, Volvo avait lancé sa flotte de poids lourds semi-autonomes pour exploiter un champs de canne à sucre. Peu fiers des résultats, le groupe a donc pris la décision d’exploiter au maximum ses capacités pour les mettre au service de l’économie. Bien que les risques soient annoncés comme étant très faibles, subviennent d’ores-et-déjà de vives interrogations à ce sujet :

  • Qu’en sera-t-il des ouvriers autrefois affecté à cette tâche ? Sont-ils mutés vers d’autres activités de l’industrie du calcaire ou bien, sont-ils licenciés ?
  • La voiture autonome n’étant pas sans risque, qu’en sera-t-il d’un véhicule de plusieurs tonnes ?
  • La voiture autonome a été à l’origine de plusieurs blessés et morts. Du fait de son volume et de son poids, comment peut-on envisager les dommages d’un tel véhicule sur l’Homme ?
  • Le piratage à distance des véhicules autonomes restent d’actualité.

Et vous qu’en pensez-vous ?

[Total : 3    Moyenne : 5/5]
Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.