> Accueil » Cerveau artificiel VS cerveau humain : quelles différences ?

Cerveau artificiel VS cerveau humain : quelles différences ?

Cerveau artificiel VS cerveau humain : quelles différences ?

 

Découvrir d'autres thèmes

 

Quelles sont les différences entre le cerveau artificiel et le cerveau humain ?

Le site Intelligence Artificielle Danger n’est pas uniquement porteur d’opinion mais vous permet également d’en savoir plus sur l’Intelligence Artificielle et ses dangers. A travers cet article, vous allez découvrir les risques du cerveau artificiel.

Les humains apprennent grâce à leur réseau de neurones et les machines peuvent faire exactement la même chose. Dans ce cas, on parle de neurones artificiels. Dans un premier temps, les neurones artificiels se sont inspirés de ceux des êtres humain. Cependant, avec l’évolution, cela ne semble plus être le cas aujourd’hui. Le cerveau artificiel tend à être plus développé. En fait, c’est un peu comme les avions. Au tout début, les hommes se sont inspirés des oiseaux pour les concevoir. Mais aujourd’hui c’est un tout autre mécanisme qui est utilisé.

cerveau artificiel

Le cerveau humain

Nos 5 sens collectent en permanence de grandes quantités d’informations que notre cerveau doit traiter, de l’odeur de la nourriture au toucher, tant d’informations que notre joyau doit analyser. Celui dispose d’une puissance de traitement sans faille mais parfois semblable à celle des ordinateurs.

On parle également de communication chimique lorsque les neurones communiquent entre eux pour se transmettre des informations grâce à des molécules chimiques qu’ils s’envoient au travers de synapses. En d’autres termes, les synapses de notre cerveau permettent la connexion entre les neurones. Ainsi, dans le cas où ce signal chimique est assez fort, alors le neurone va s’activer et continuer la transmission du message.

Enfin, le cerveau humain, contrairement au cerveau artificiel, tire sa singularité de sa puissance de traitement de l’information.

cerveau artificiel

Le cerveau artificiel

Contrairement au cerveau de l’être humain, le cerveau artificiel lui ne dispose pas des 5 sens de l’Homme. Ce pour quoi, il traite uniquement les informations qui lui sont transmises visuellement. Il dispose donc d’une vision numérique. En effet, les machines cartographient les informations visuelles sur une grille ce qui s’avère être plus simple pour traiter l’information.

Enfin, il dispose de synapses artificiels qui jouent le même rôle que ceux de l’Homme. Les neurones artificiels communiquent entre eux et envoient des signaux sous forme de valeurs numériques.

cerveau artificiel

Synthèse des différences entre le cerveau artificiel et humain

CERVEAU ARTIFICIELCERVEAU HUMAIN
1 unique sens : la vue
Traitement des informations visuellement
Vision numérique
Cartographie sur une grille les informations recueuillies
5 sens
Synapses artificiels
Signaux numériques
Molécules chimiques envoyées au travers de synapses
Signaux chimiques
Puissance de traitement moins élaborée (pour le moment)Puissance de traitement forte

Quels dangers la copie du cerveau humain engendre-t-elle ?

Il était important d’expliquer avant toute chose comment fonctionnent les deux types de cerveau. Cependant, le réel danger est dans la copie du cerveau humain pour créer des machines de toutes pièces. En effet, on s’inspire du cerveau humain afin de réaliser des machines intelligentes capables d’effectuer des tâches similaires à l’Homme. Dans ce cas, on parle de biomimétisme.

On voit également l’émergence de robots capable de simuler l’intelligence humaine.

Je vous conseille l’article sur les robots ia qui ont notre apparence pour en apprendre davantage

cerveau artificiel

En quoi consiste le biomimétisme chez le cerveau artificiel ?

Le biomimétisme consiste à s’inspirer du vivant afin de créer de nouvelles inventions (forme, matière, fonctionnement…). Aujourd’hui, ce concept a déjà été utilisé à des fins médicinales ou industrielles. Il est important pour nos chercheurs de se pencher sur la question puisqu’à ce jour, la nature fonctionne seule sans générer de déchets.

Un des exemples les plus parlants de cette ingénierie est le velcro. En effet, celui ci s’inspire d’une plante : la bardane pour ses propriétés accrochantes et agrippantes aux pelages des animaux.

 

 

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.