> Accueil » EZ-GO, le covoiturage intelligent révolutionné par Renault

EZ-GO, le covoiturage intelligent révolutionné par Renault

EZ-GO, le covoiturage intelligent révolutionné par Renault

Découvrir d'autres thèmes

Le robot véhicule de Renault fait parler de lui

Créé par la marque française dans le but de faciliter le déplacement en zone urbaine, EZ-GO est en passe de révolutionner les transports en commun et le covoiturage grâce à l’Intelligence Artificielle. Présenté au salon de l’Automobile de Genève, le but est de proposer une alternative aux transports qui encombrent les villes. Il s’agit d’un modèle autonome de véhicule et entièrement électrique. De plus, il permet de donner un coup de jeune au partage de véhicule par le covoiturage intelligent.

Un véhicule sans chauffeur

Comme évoqué dans l’article sur la voiture autonome, le robot véhicule ne possédera pas de chauffeur. Entièrement automatisé à l’aide d’algorithmes sophistiqués. L’EZ-GO sera capable de se déplacer d’un point A à un point B sans conducteur, ni volant. En effet, il sera piloté à distance et enregistrera toujours le même trajet comme un tramway. Le véhicule pourra accueillir jusqu’à 6 personnes dans une banquette en forme de U et effectuer des trajets de 5 à 10 kms à une vitesse maximum de 50km/h.

Le fonctionnement est simple. L’utilisateur pourra commander son véhicule autonome comme pour un covoiturage avec Blablacar et le réserver en même temps que d’autres personnes ou bien se rendre aux stations fixes dans la ville. Mais attention, le projet n’a pas réellement vu le jour dans le sens où le constructeur prévoit une sortie officielle pour 2022.

COVOITURAGE INTELLIGENT RENAULT

Un esthétisme futuriste pour le covoiturage intelligent

L’EZ-GO adopte un design élégant avec une vue à 360°C sur la ville pour offrir aux voyageurs un réel moment de relaxation pendant leur trajet. De plus, son toit en verre permet de rendre l’habitacle lumineux à la différence des transports actuels, sombres et renfermés. Renault s’adapte également aux personnes à mobilité réduite par sa rampe d’aide pour monter dans le robot-taxi.

Et visuellement, ça donne quoi ?

Et le danger dans tout ça ?

Le danger est presque le même que la voiture autonome. Dans un premier temps, la voiture autonome est individuelle et le risque d’une accident ne peut impacter “que” le conducteur lui-même. Dans le cas d’un taxi-robot, le risque est multiplié car 6 personnes voyagent à bord de l’EZ-GO. Le véhicule étant contrôlé à distance, un défaut électronique est vite venu et personne ne pourra le contrôler.

De plus, le métier de chauffeur de transport en commun n’aura plus sa place dans les sociétés futures, remplacé par des robots et des algorithmes. On pourra donc prévoir la disparition de ce métier.

Le taxi-robot diffère de la voiture autonome car cette dernière enregistre les activités du “conducteur” dont sa façon de conduire.

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.