> Accueil » Dépister le cancer grâce à votre haleine et l’Intelligence Artificielle

Dépister le cancer grâce à votre haleine et l’Intelligence Artificielle

Dépister le cancer grâce à votre haleine et l’Intelligence Artificielle

Découvrir d'autres thèmes

 

L’Intelligence Artificielle vous veut du bien

L’odorat est utilisé par un bon nombre d’animaux afin de détecter des substances particulières dans l’air que l’Homme ne peut sentir. Prenons l’exemple des chiens renifleurs qui, grâce à leur flair, repèrent à des mètres, l’odeur de la drogue. De ce fait, on comprend que l’air est composé d’innombrables substances que nous ne pouvons capter. L’Homme a donc peu conscience de sa richesse.

 

Afin de palier à notre odorat peu développé, deux chercheurs britanniques ont créé une Intelligence Artificielle capable d’analyser les composants volatils de notre haleine et de l’air expiré. En effet, les Intelligences Artificielles sont désormais capable de ressentir, d’analyser et de tirer des conclusions. Il semblait donc important de développer cette science dans le milieu médical afin de sauver des vies.

Quelles sont les réalisations déjà en place en médecine ?

L’Intelligence Artificielle a déjà son étoile sur le Hollywood Boulevard de la Médecine et  voici quelques exemples concrets :

  • Consultations à distance
  • Opérations assistées
  • Prothèses intelligentes

Des avancées qui ont déjà fait leurs preuves avec la prothèse auditive intelligente. Elle permet aux malentendants de comprendre une conversation à plusieurs voix, chose qui était difficilement possible avec une prothèse classique. Ainsi, la prothèse intelligente capte la conversation et la transmet de façon audible au porteur, notamment en milieu bruyant. De quoi ravir nos aïeux…

Une prothèse auditive dotée d’Intelligence Artificielle vous permet de capter une conversation grâce à l’écoute de votre activité cérébrale

Votre haleine, un outil précieux pour dépister le cancer ?

Les progrès de la science ne s’arrêtent pas à la prothèse auditive. En effet, notre haleine pourrait bien être porteuse de progrès pour détecter des maladies. Cela semble absurde et pourtant c’est VRAI. Les deux chercheurs ont imaginé une IA capable de détecter certaines maladies à partir d’analyses de gouttelettes de respiration humaine. Invraisemblable, n’est-ce pas ? La technologie développée permet d’analyser les composantes de l’air expiré. Ainsi, à l’intérieur de ces machines figurent de réels cerveaux artificiels inspirés du cerveau humain et conçus pour détecter des traces éventuelles de pathologie dans votre haleine.

Une expérience scientifiquement prouvée

Grâce à cette Intelligence Artificielle, les chercheurs ont pu réaliser des tests sur certains patients traités contre le cancer. En effet, de ces tests sont apparus des traces spécifiques du cancer. Bien que ces patients étaient conscients d’être malade, il serait plus qu’intéressant de développer cet outil afin de le dépister chez d’autres sujets. De ce fait, les médecins pourraient prendre en charge à temps des personnes, qui à ce jour, ne soupçonnaient pas porter en eux cette terrible maladie.

De plus, cette Intelligence Artificielle est un réel atout puisqu’en plus de fournir des résultats surprenants, elle agit beaucoup plus vite que l’Homme. En effet, là où il mettrait plusieurs heures à analyser l’haleine du patient, l’IA, elle, transmet une réponse quasi instantanée. Et tout ça, de façon autonome.

 

Tiens, un article qui ne dénonce pas les dangers ?

Bien que le site soit porté sur les dangers de l’Intelligence Artificielle, certaines avancées semblent bénéfiques et notamment dans le domaine de la santé. Intelligence Artificielle Danger a pour vocation de vous sensibiliser sur les risques que nous encourons à cause de l’I.A. Cependant, il est important de mettre le point sur les avancées bénéfiques pour les Hommes mais de garder le contrôle sur cette dernière et de l’utiliser à bon escient…

Effectivement, l’IA dans cette article est plus que favorable pour la pérennité de l’humain. Cependant, les chercheurs doivent garder la main dessus afin d’éviter toute dérive. Les scientifiques souhaitent que cette IA ait pour unique but de détecter des substances pathogènes et non d’établir un diagnostic ou de prendre une décision. Par conséquent, l’Homme doit malgré tout garder le dessus sur la machine et rester son propre capitaine. 

 

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.