> Accueil » Le Fashion Shazam prend la place des vendeurs

Le Fashion Shazam prend la place des vendeurs

Le Fashion Shazam prend la place des vendeurs

Découvrir d'autres thèmes

L’Intelligence Artificielle au cœur de la mode

Un des autres dangers de l’Intelligence Artificielle se trouve dans le secteur de la mode. D’après une étude inédite de l’IFM (Institut Français de la Mode), le secteur de la mode compte aujourd’hui près de 1.6 millions d’emplois. Forte de sa présence dans les médias français, on peut lire qu’elle génère de nombreuses innovations. Mais c’est lors du salon VIVATECH à Paris qu’une innovation a suscité mon intérêt.

Le salon VIVATECH à Paris

Tout d’abord, ce salon à envergure internationale est né en 2016 et organisé par Les Échos et Publicis. Il est spécialisé dans les innovations technologiques et principalement aux StartUp souhaitant faire la promotion de leur projet. Il a comptabilisé en 2016 plus de 6 000 startup de 103 pays différents. Parmi celles ci, de nombreuses innovent dans l’Intelligence Artificielle. Cependant, c’est Mode.ai qui a retenu mon attention dans le sens où elle est basée sur le même concept que Shazam et ferai bien des heureuses…

intelligence artificielle mode

Mode.ai, l’application intelligente

Cette application m’intéresse tout particulièrement dans le sens où je ne trouve pas forcement de points négatifs. En effet, ce qu’elle fait ne peut pas réellement être fait par l’Homme donc il n’y a pas de destruction créatrice significative. L’utilisateur soumet sa couleur préférée, ses marques favorites, sa taille et le chatbot lui suggère des articles vestimentaires qui pourraient lui convenir. Cependant, le plus intéressant se porte sur le côté Shazam de l’application. En effet, vous pouvez photographier votre photo via l’application et celle ci vous retrouve le produit concerné. En plus, ce petit programme d’Intelligence Artificielle vous propose des articles similaires et les sites où vous pouvez les acheter. Attention, l’application n’est pour le moment utilisable qu’à partir de Facebook Messenger.

Parmi ses nombreux clients et partenaires, nous pouvons compter : Louis Vuitton, Levi’s… et oui rien que ça…

On peut donc prédire un bel avenir à l’application, qui pour le moment ne présente pas de danger particulier. Le seul danger que je pourrais évoqué serait le fait que les gens ne se déplaceront plus en magasin à l’avenir. Plus de session shopping pour trouver LA pièce car tout est directement dans notre téléphone. Par conséquent, j’ai peur que la relation client/vendeur ne soit plus aussi fructueuse qu’auparavant. Sachant que, je la trouve déjà bien dégradée…

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.