> Accueil » De la création à la destruction d’emplois

De la création à la destruction d’emplois

De la création à la destruction d’emplois

Découvrir d'autres thèmes

Le risque de l’Intelligence Artificielle sur l’emploi

Il faut rappeler que l’Intelligence Artificielle est le fait qu’une machine détienne les mêmes capacités qu’un Homme. C’est à dire qu’elle est dotée d’une conscience et de la capacité. En d’autres termes, elle est capable de faire quelque chose à la place de l’Homme et dans la plupart des cas, bien plus rapidement. De ce fait, nombreux sont les domaines où elle excelle pour exécuter des tâches de la vie courante. Cependant, peu de gens se rendent compte du réel danger de l’Intelligence Artificielle sur le marché du travail. Beaucoup y voit de la création d’emplois, mais n’est-ce pas utopique ?

Quel danger pour l’emploi ?

En effet, je pense qu’à ses débuts l’Intelligence Artificielle ne sera pas réellement vue comme un danger, dans le sens où de nouveaux métiers verront le jour. De plus, avant de faire fonctionner ces machines robots, il faudra que l’Homme mette la main à la pâte. A première vue, sans l’Homme, les machines ne peuvent donc fonctionner au départ. C’est pourquoi, de nouveaux métiers ont vu le jour depuis l’I.A : psydesigner ou l’éthicien. De nouvelles recherches ont également mobilisé beaucoup de personnes.

Les entreprises subissent toutes des modifications technologiques, qui aujourd’hui impactent considérablement les emplois. Voici quelques exemples :

  • Les bornes de paiement automatique aux supermarchés
  • Les bornes des banques pour retirer, déposer ou virer de l’argent
  • Les TPE
  • Les machines d’usines
  • Les magasins sans caisse type Amazon
  • Les sites Internet
  • Les voitures autonomes avec Renault

Quels emplois seront amenés à disparaitre ?

Par conséquent, on peut déjà prédire de nombreuses suppressions d’emplois à l’avenir :

  • Les chauffeurs : A ce jour, on peut déjà piloter un avion automatiquement tout comme les trains. A terme, où sera l’intérêt d’avoir des pilotes ?
  • Les hôtesses de caisse : La plupart des supermarchés disposent de bornes automatique où chacun effectue ses achats personnels. Qu’en sera-t-il des hôtesses de caisse à terme ? Qui voudra encore perdre son temps à faire la queue ? L’Homme cherche à tout faire plus vite et moins perdre patience, la réponse est là.
  • Les professeurs : Certains cours sont faits par audio-conférences ou bien, l’intervenant à tout placé sur son diaporama. L’étudiant a donc juste à prendre en notes les informations qui lui semblent pertinentes sans même se soucier du professeur. Deviendront-ils mêmes de robots ? Tout cela semble fou, mais si l’on se projette réellement, cela est très alarmant.
  • Les ouvriers : Qui se verraient remplacés par des machines bien plus performantes sur le long terme.

La “destruction créatrice” de Schumpeter en action

Toute cette question me ramène à mes cours d’économie et du fameux Schumpeter, père fondateur de la “destruction créatrice”. Ces cours me paraissaient tellement abstraits à l’époque mais maintenant ils prennent tout leur sens ! La destruction créatrice est le processus par lequel l’arrivée de nouvelles technologies ou innovations rendent obsolète la main d’œuvre en place. En effet, des machines qui travaillent et produisent plus vite auront tout intérêt à faire tout le travail puisqu’elles ne coûtent pas de rémunération fixe contrairement au salarié. Par conséquent, l’innovation permet d’optimiser la production mais détruit des emplois par la suite. Voila ce à quoi me fait penser cette fameuse Intelligence Artificielle, une innovation certes, mais un réel danger pour l’emploi.

intelligence artificielle emploi

Voici donc un article à méditer…

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.