> Accueil » Du mannequin virtuel à l’influenceuse issue de l’Intelligence Artificielle

Du mannequin virtuel à l’influenceuse issue de l’Intelligence Artificielle

Du mannequin virtuel à l’influenceuse issue de l’Intelligence Artificielle

Découvrir d'autres articles

De l’illusion à la réalité : le mannequin virtuel

Présent sur de nombreuses campagnes publicitaires de grandes marques de luxe telles que Balmain et Louis Vuitton, le mannequin virtuel est sous le feu des projecteurs. Dans les magasines, sur Instagram comme sur des défilés de mode, il semble difficile de passer à côté. De ce fait, cette situation amène de nombreuses questions… Réel progrès ou obsession incontrôlée ?

Des mannequins en tant qu’égéries de marque

Pour certaines, vous ne les verrez probablement jamais défiler sur les podiums de mode puisqu’elles sont inhumaines. C’est effectivement ce qui a plu au directeur artistique Olivier Rousteing de la marque de luxe Balmain. En effet, il a créé à l’aide d’un ordinateur, des mannequins virtuels issus de codes informatiques afin de représenter la marque sur les publicités. Etant une fan inconditionnée de cette marque, j’ai l’habitude de les suivre sur les réseaux sociaux et notamment Instagram. C’est sur ce dernier que j’ai fait la découverte des trois mannequins virtuelles Margot, Shudu et Zhi. On parle même de véritables influenceuses de mode.

mannequin virtuel

Capture d’écran issue de la page Instagram de Balmain

 

Au tout début, je n’avais pas réalisé qu’il ne s’agissait pas d’une vraie personne. En effet, les marques de luxe souhaitent se différencier de leurs concurrents en faisant le choix de mannequins atypiques. C’est pourquoi, j’ai tout bonnement pensé qu’il s’agissait d’une vraie personne ayant un peu trop usé du bistouri… Vous savez ces mêmes personnes qui finissent par obtenir une “tête de chat”. Puis, je suis passée à autre chose et quelques minutes plus tard, par pure hasard, je suis tombée sur un article de Paris Match dénonçant la campagne publicitaire de Balmain. Ces visages atypiques n’étaient autre que des mannequins virtuels. Sommes nous allés trop loin ?

Le mannequin virtuel : le nouvel influenceur du net

Du trio virtuel de Balmain, se détache Shudu car elle rassemble déjà une communauté de plus de 140 000 followers. Vous l’avez surement déjà vu sans y prêter attention. En effet, elle était l’égérie de la marque de cosmétiques de Rihanna : Fenty.  Il est même difficile de ne pas croire qu’elle est humaine tant son physique semble réel. Devons nous craindre ces nouvelles icônes de la mode ? Pouvons nous réellement s’inspirer de ces personnages ? Tant de questions auxquelles il est difficile de répondre…

mannequin virtuel shudu

Capture d’écran du compte Instagram de Shudu

Cependant, Shudu n’est pas la seule influenceuse sur Internet. Elle fait partie d’une véritable révolution qui envahie le web ! On les appelle les CGI ( = Computer Generated Image), vous l’aurez compris, des images de synthèse générées par ordinateur. Les CGI sont utilisées notamment pour les effets spéciaux des films et des jeux vidéos.

Lil Miquela : l’influenceuse N°1 issue de l’Intelligence Artificielle

En plus d’être un mannequin virtuel issu de l’Intelligence Artificielle, Lil Miquela est une véritable ambassadrice de mode sur Instagram puisqu’elle comptabilise plus de 1,2 millions d’abonnés dont la plupart sont de sexes féminins. Ce personnage totalement fictif a été créé par Trevor McFedries et Sara Decou en 2016 pour un projet numérique qui a rencontré plus de succès que prévu. Le phénomène a vite pris de l’ampleur puisqu’elle dispose désormais d’une communauté fidèle qui peut suivre jour après jour ses humeurs, son style vestimentaire et ses engagements.

lil miquela mannequin virtuel

Capture d’écran issue de la page Instagram de Lil Miquela

D’après ses créateurs, la jeune fille de 19 ans vivrait à Los Angeles où elle y affiche ses styles vestimentaires issus des plus grandes marques. Enfin, tous les éléments sont réunis pour la faire passer pour une vraie personne puisque l’on découvre sur son Instagram des photos de mise en situation avec de VRAIS humains. Un peu flippant non ? D’autant plus que ces créateurs lui ont attribué une personnalité et des opinions politiques bien définies…

L’Intelligence Artificielle va-t-elle trop loin ?

Le phénomène des mannequins virtuels est quelque peu critiqué. En effet, il est source de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux. Certains se rebellent en évoquant le fait que le physique de ces mannequins virtuelles peut tout à fait être égalé par de vraies personnes. A la fois, nous ne pouvons pas nier qu’il existe de très jolies femmes sur cette terre et qu’il serait plus judicieux de mettre en scène de vrais visages pour vendre des produits.

De plus, montrer des peaux si parfaites n’est pas le reflet de la réalité. Il est donc difficile de s’identifier à ces personnages même si leurs physiques ne s’éloignent pas tellement de certaines influenceuses bien retouchées… (quelqu’un à dit Kylie Jenner ?) Ou bien cela serait-il un moyen de réduire les coûts d’un mannequin humain ?

mannequin virtuel

Enfin, d’autres critiques fusent quant à la véracité des arguments sur les produits que nous donnent ces mannequins virtuels. Comment peut-on croire qu’un rouge à lèvre est qualitatif si les arguments viennent d’un ordinateur ?

Découvrir d'autres thèmes

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.