> Accueil » La voiture autonome n’a plus besoin de conducteur

La voiture autonome n’a plus besoin de conducteur

La voiture autonome n’a plus besoin de conducteur
Partagez !
La voiture autonome n’a plus besoin de conducteur
4 (80%) 1 vote[s]

Découvrir d'autres thèmes

La voiture autonome dans le secteur de l’Automobile

Un des secteurs les plus touchés par l’Intelligence Artificielle est sans grande surprise : l’Automobile. En effet, les scientifiques et ingénieurs  développent nos voitures de demain : les voitures autonomes. Certaines sont même déjà lancées depuis 2018 dans des pays tels que le Japon. Nous n’avons cependant pas de date pour l’Europe et encore moins pour la France, malgré le fait que cette dernière souhaite accélérer son déploiement. On note également le développement des camions autonomes à vocation industrielle.

Quelles sont les étapes du fonctionnement du véhicule autonome ?

Il existe 3 étapes fondamentales :

  1. Équiper sa voiture. C’est à dire mettre en place les différents capteurs et radars, utiles à la détection d’informations. On peut parler ici d’Intelligence Artificielle faible.

  2. Analyser les événements. En effet, grâce aux équipements, le véhicule pourra analyser la situation dans laquelle il se trouve. Il s’agirait donc ici de l’Intelligence Artificielle forte. Cependant, comment peut-elle réellement être fiable ?
  3. Agir face à la situation. Suite à l’analyse de la situation grâce aux différentes composantes de la voiture, le véhicule devrait savoir faire ce qu’il faut pour palier à une situation délicate.

Quels sont les intérêts de ce type de mécanique ?

Dans un premier temps, il est important de dire qu’aujourd’hui les voitures sont déjà sujettent aux prouesses technologiques. L’Intelligence Artificielle a déjà pris sa place au sein des véhicules. Effectivement, la plupart des voitures sont déjà équipées, entres autres, de radars de recul ou d’aide au freinage. Des outils à IA qui facilitent la vie des conducteurs mais qui favorisent son inattention dans les situations complexes. L’Homme s’habitue aux prouesses technologiques, se laissant donc totalement guider par celles-ci. De ce fait, il devient passif et donc spectateur.

A l’avenir, seront-nous totalement guidés par nos véhicules ?

Et bien, pas demain me direz vous. Mais les ingénieurs y pensent déjà et cela pourrait voir le jour plus vite que prévu. En effet, le véhicule autonome permettrait d’être conduit sans intervention du conducteur. Effrayant non ? Effrayant quand on sait qu’il devrait anticiper toutes sortes d’événements que rencontrerait le conducteur sur la route. Le problème étant également la question suivante : La faute de qui ? Qui sera fautif en cas de dysfonctionnement de la voiture autonome ? La voiture en elle-même et ses constructeurs ou bien la conducteur lui même ? On rencontre déjà le problème avec le constructeur Tesla ou les voitures Uber qui dénombre quelques accidents d’autopilote sans pour autant qu’ils ne se portent coupables dans ce dysfonctionnement…

Ce projet est d’autant plus fou dans le sens ou le respect de la vie privée ne pourra être respecté. Le véhicule autonome enregistre toutes les informations sur le conducteur, à savoir, son style de conduite, ses trajets et autres. Désormais, le nouveau Concept-car de Toyota prévu pour 2020 prend également connaissance des réseaux sociaux et des centres d’intérêt du pilote. De plus, à l’aire ou le hacking se développe, les systèmes seront-ils suffisamment robustes pour éviter tout démarrage ou vol de la voiture à distance ? Aujourd’hui, les hackers sont capables de démarrer les auto-radios à distance. Qu’en sera-t-il pour le démarrage ?

Suivre:

1 Commentaire

  1. hugo
    6 février 2018 / 21 h 25 min

    Très intéressant de voir un site uniquement sur le danger de l’intelligence artificielle
    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.